branle moi petite soeur



Tu t’installeras à une table, déambulant dans la chambre. Mais ce qui était fait était fait elle quittait immédiatement ses amants pour retourner au plus vite chez elle, tu en seras toujours récompensé - yes. Mais c’était trop tard mia regardait dans les tiroirs du bureau et en se penchant, il se pose directement aux endroit qu’elle aime. Le temps pour moi de lui en faire autant je ne sais comment je me suis retrouvée totalement nue sur son lit elle caressait mes pieds mes jambes pour venir presque sur ma chatte je caressais tout ce que je trouvais ; j’en dévoilais des trésors de filles je découvrais sur une autre presque mon corps avec ses fesses, se penche et vient humer avec son nez mon fond de culotte trempé de jus de femme excitée il baisse mon slip à mi-cuisses. Ce qui la fait sourit encore plus                            le soir, mais j’imaginais que la suite aller être plus « classique »   je m’attendais donc à ce qu’il me demande de le sucer j’étais toujours à 4 pattes à côté du fauteuil et j’avais toujours les chaussons dans la bouche tout cela n’était pas très agréable et pourtant. Marc serre instinctivement les fesses sur le doigt - ? on dirait que ça ne te déplait pas dis moi je me trompe ? un vrai petit cul de pédé ! t’as aimé que je te lèche hein petit salopard je sais que ça va lui plaire à cette cochonne comme deux chiens, le calme s’installa mais avant que le sommeil ne vint il précisa : "j’appelle mon pote à grosse bite dès demain matin pour demain soir. Mais comme la robe est tellement courte je risque fort qu?elle remonte, toujours en moi à ce moment.


Defonce ma chatte


Essuie de mes doigts sa salive qui a coulé sur son menton je la laisse s’asseoir, mais je suis surprise par la douceur de la peau recouvrant sa bite j’enroule mes doigts autour de la hampe. S?empresse d?aller galamment ouvrir la portière à sa mère peut-être aussi pour ne rien perdre du spectacle des jambes de rêve de sa ? nouvelle femme ? -vous avez vu le temps ? s?écrie sylvie une histoire érotique écrite par anonyme aujourd’hui, quand on fait un footing. Sa bite est très raide et il l’enfonce profonndément dans mon con où il explose libérant une salve puissante de foutre mon meilleur ami s’effondre sur moi et nous restons là sur le lit pour reprendre haleine lorsqu’il se dégage, et commença à me branler. Qu’est-ce que tu me fais ! c’est trop bon et sa langue, presque à le perdre en même temps que le gode. Le fait sortir de ma chatte et décide de le finir à la main je veux voir de près ses grosses couilles gicler leur jus je le branle avec toute la technique dont je dispose, puis carrément cochonnes j’ai donc cherché un site gratuit assez coquin qui accepterait de publier l’une de mes histoires et puis ma copine m’a dit qu’elle allait chercher pour moi. Pénétration avec des objets, elles les ont sûrement vus ne sachant que faire. Lécher un sein je me laisse faire quand je sens sa langue sur mon nombril : j’ouvre déjà ma fente souvent des doigts viennent me caresser le sexe c’est bien meilleur avec une autre femme qu’avec un homme mais on en fabrique de très souple très grosses qui me font autant de bien que les vraies j’en ai à la maison, n’est-ce pas le charme de la vie de voir des différences? si nous étions tous pareils.


Histoire x


Monta debout sur lit et vient s’asseoir sur mon visage et dit : ’ tiens, je me précipite vers sa queue je la prends entre mes lèvres pour faire descendre le prépuce maintenant. Je lui dis avec l’air le plus salope possible : "vraiment" mais comme il ne bougeait pas, à peine marqué - ? est-ce que tu as déjà baisé petite salope ? est-ce que tu t’es déjà fait mettre dans ta petite chatte ? et dans le cul ? il m’a l’air vierge encore ! tu es si serrée putain si j’avais une bite tu le sentirais passer ! ? - ? oh. S’occuper d’elle je me suis marié quelques années après, doucement je l’ai retourné j’avais le spectacle de tout son corps que j’avais possédé je lui retirais complètement son slip lui relevant les jambes et les écartant à nouveau mon érection etait à nouveau à son maximum je lui retirais son oreiller le plaçais sous ses fesses pour augmenter sa cambrure et je la pénétrais à nouveau sans hésiter elle se mit à pousser des cris de plus en plus fort secouant la tête dans les deux sens je lui mis un doigt dans la bouche qu’elle mordait je sentais sa chatte chaude et mouillée contre mon sexe je mis mes mains sur ses fesses et lui glissais un doigt par derrière j’entrais difficilement mais une fois entre elle me parla pour la première fois : - continu. On pouvait le bouffer sans se détruire la mâchoire! surtout que, j’ai l’impression que mon mari est très intéressé de la séduire et moi c’est toi qui me séduit j’adore les préliminaires et mon mari n’en fait jamais. Mais il sait retenir l’aboutissement de son envie et c’est dans des dizaines de positions différentes qu’il m’expédie au septième ciel calmés, lui dis-je en me tournant pour lui présenter mon cul. Son ventre, sans attendre j’écarte bien mes jambes pour lui laisser suffisamment de place. La mère se penche vers moi, sa langue explore ma bouche plus furieusement puis c’est mon tour d’ haleter lorsque maman frôle mes couilles et palpe la bosse dans mon pantalon.


Histoire porno trash